L'église Ste-Marguerite-de-Blaifindie

Photo mixte avant-maintenant:crédit montage Françoise Dancause

LA CHANSON, EN BREF :

L’église Sainte-Marguerite-de-Blairfindie - Église patrimoniale de L’Acadie

Titre : « Ma vieille Élise » - Cette composition raconte deux histoires en parallèle. Dans ce texte, les auteurs font référence à la réalité actuelle d’une personne âgée laissée à elle-même. D’un autre point de vue, cette chanson relate l’histoire de l’église patrimoniale de L’Acadie qui vit une dure réalité, celle de peut-être fermer ses portes. Un mouvement citoyen tente actuellement de trouver le financement nécessaire pour sa sauvegarde et sa restauration.

Savez-vous pourquoi cette église se nomme Sainte-Marguerite-de-Blairfaindie ?

Sainte Marguerite d'Écosse a été donnée pour patronne à la paroisse en souvenir du pays d'origine de la famille Grant. La paroisse a surtout été peuplée par des émigrés de l'ancienne Acadie, aujourd'hui la Nouvelle-Écosse. De là le nom de «L'Acadie», qui a été donné au bureau de poste. David-Alexander Grant, né à Blairfindie, en Écosse, épousa Mademoiselle Josephte LeMoyne, propriétaire de la seigneurie de Longueuil. C'est en l'honneur de M. Grant que l'on ajouta le nom de Blairfindie au nom canonique de la paroisse Sainte-Marguerite, dont une partie est comprise dans la baronie de Longueuil. Pop. 802. (Sources: Magnan, Hormisdas, Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la Province de Québec, 1925, p.555 | www.originis.ca) 

Église patrimoniale de L'Acadie

Rencontre avec M. Christian Poupart (Président des amis du Presbytère de L'Acadie - Lauréat Prix Fleur bleue 2015)

et Marilou Desnoyers (Histoirienne - membre du CA des Amis de l'église patrimoniale de L'Acadie)